La fabrication du pain spécial "Collines" !

Écrit par Super Utilisateur. Publié dans Artisanat

Je rencontre Cathy, l’animatrice stagiaire qui me dis que ce matin, elle a prévu un atelier de fabrication de pain. Comme vous avez pu le lire soit sur Facebook soit sur l’info AC3, c’est Mickaël qui a commencé cette activité et depuis, il a entrainé après lui les autres résidents !

 

Le pétrissage

J’ai raté la première phase ! Le pétrissage, mais voici le pétrin qui l’a permis et la pâte une fois pétrie.

 Je prends l’atelier en route, et il y a Mick, David et Donatien qui y participent. David me dit que ce sera pour lui sa 2e fois !

Alors, tenue technique exigée ! Chacun enfile blouse de cuisinier, gants et masque ! (Histoire de ne pas oublier dans quelle période sanitaire nous sommes !!!)

David, qui est aux Collines depuis 2 mois, me dit en rigolant qu’il vient de troquer sa tenue de bucheron pour celle de boulanger ! Et en effet, je l’ai croisé dans la cour, il avait le casque antibruit, le pantalon anti-coupure et il portait la tronçonneuse !

Préparation des plaques de cuisson 

Alors, quand la pâte est prête, Donatien montre à David comment préparer les plaques de cuisson ; en fait de plaques, ce sont des grilles sur lesquelles il faut mettre de papier sulfurisé pour éviter que les pâtons ne collent.

Dégazage

Ensuite, pendant que David et Mick continuent la préparation des plaques, Donatien pétrit à nouveau la pâte. Comme je m’étonne de ce qu’il fait, il m’explique que cette étape est nécessaire pour faire sortir le gaz de fermentation du pain qui le rendrait indigeste sans cela.

Façonnage

Ensuite, il faut séparer la pâte en boules de 160 à 170 gr.

Et bien, avec les gants, ce n’est pas chose facile ! La pâte colle aux gants ! Et sur la balance, on n’a pas encore la jolie boule à laquelle on pense, celle qu’on a vu sur l’Info AC3 !

En fait c’est qu’il y a ensuite l’étape du façonnage ! Cathy et Donatien roulent les boules dans un peu de farine pour former de jolis pâtons qu’ils déposent sur les plaques laissant de l’espace entre chaque pour leur permettre de gonfler encore.

   

2e pousse

Parce que oui, la pâte va encore gonfler pendant au moins 1heure et Donatien m’explique qu’ils vont mettre de l’eau à bouillir pendant ce temps, pour qu’avec l’humidité de la vapeur, il n’y ait pas de croûte dure qui se forme sur la surface des pâtons…

Et oui, c’est sérieux ! On ne plaisante pas quand on fait du pain, c’est très technique ! Surtout quand on est gourmand ! J’ai hâte d’y goûter !

Voilà, les pâtons ont bien gonflé, le four a été allumé par Micka pendant qu’ils levaient et il est maintenant à la bonne température 240°C .

Le lamage

Juste avant, il faut fendre la pâte pour l’aider à gonfler pendant la cuisson et là, chacun y va de la lame comme un peu une signature !

 

 

 

 

 

 

 

La cuisson

C’est David qui a l’honneur de glisser les grilles dans le four, il faut faire vite pour éviter que la température du four ne baisse trop. Et voilà, c’est parti pour 20 minutes de cuisson !

Pendant ce temps, Cathy, Mick et Donatien font le ménage de l’atelier !

Alors, 20 minutes plus tard, je me pointe devant le four, mais en fait, le pain n’a pas fini de cuire ! Il ne faut pas oublier que pour le moment ils se servent du four à poterie pour le cuire et au bout de 20 minutes, il faut croiser les clayettes !

  

David fait passer la plaque d’en haut sur le bas et remonte toutes les autres d’un cran. Puis 5 minutes plus tard, il rouvre le four pour sortir la plaque du haut et remonte les autres plaques, et ainsi de suite, jusqu’à ce que toutes les plaques soient cuites !

Et voilà ! Ça nous fait une belle cagette de petites boules de pain d’environ 150 gr car, encore Donatien qui m’explique, les boules perdent à peu près 10% de leur poids à la cuisson !

 

Vous en savez maintenant autant que moi sur la fabrication du pain aux Collines ! Et comme vous avez pu le constater, ce pain là est unique par sa fabrication et surtout sa cuisson si atypique ! Mais bientôt, grâce à vos dons, ce pain pourra cuire dans un vrai four à pain !

J’ai tout de même un avantage sur vous, c’est que ce pain, moi je vais le goûter dans quelques instants !