joomla templates top joomla templates template joomla

Parole de Benoît

Je suis là depuis le 03 septembre 2013. Je vivais dans la rue mais je voulais en sortir, il me fallait avant tout trouver une solution d'accueil. Je n'avais pas visité le centre avant de venir et finalement, ce qui m'a plut c'est le côté familial (6 places maxi) et avoir son intimité avec une chambre à moi avec douche.

Parole de Rémi

Je viens de la région du Puy en Velay. Mes parents sont agriculteurs et tiennent une ferme auberge. J’ai moi-même un bac agricole ainsi qu’un diplôme de charpentier. Je travaillais à la ferme et c'est vers mes 22 ans, qu'il y a eu un clash familial qui m'a poussé à quitter la maison.

Parole d'Anthony

Je m'appelle Anthony, j'ai 33 ans. Je suis arrivé aux Collines le 2 février car j'étais à la recherche d'un centre pouvant accueillir des personnes comme moi qui sont dans les addictions et qui ont perdu le sens spirituel de leur vie.

Parole de Kévin

J’ai eu un début de parcours chaotique. J’ai consommé du cannabis depuis l’âge de 14 ans et j’ai été viré du collège. J’ai quand même bossé jusqu’à environ 19 ans, et à partir de là, je n’ai fait qu’alterner les périodes de prise de cannabis, les hospitalisations, les accidents de scooter… C’est tout ça qui m’a conduit jusqu’à la maison des collines. L’amie de mon père avait fait connaissance de Cathy, l’éducatrice, c’est comme ça que j’ai entendu parler du centre.

Parole de Paul

 Je viens de Metz, ma femme et moi nous nous droguions, mais pour ma fille, je voulais m’arrêter. Mais elle ne voulait pas et m’a quitté. C’est au décès de mon père que je me suis mis à boire. À cause de tout ça je me suis trouvé à la rue.